Au-delà de deux jours à plus de 32 °C, la grande distribution peut multiplier par trois ou quatre ses commandes quotidiennes.
Au-delà de deux jours à plus de 32 °C, la grande distribution peut multiplier par trois ou quatre ses commandes quotidiennes.
Boissons

Gestion des moyens, anticipation et réactivité : GEODIS Road Transport s’appuie sur trois savoir-faire pour sécuriser vos flux de boissons lors des pics de ventes estivaux.

En 2015, le secteur des boissons a vécu une saison "chaude" exceptionnelle, comme il n’en avait pas connue depuis cinq ans. Entre avril et août dernier, les professionnels ont enregistré des ventes supérieures de 5 % à 10 % à celles des années précédentes.
 
GEODIS Road Transport a réalisé jusqu'à 350 flux en camions complets par jour entre les sites de production de ses clients et les entrepôts de la grande distribution – contre 200 en moyenne le reste de l'année. Avec, au final, une qualité de service avoisinant 98 % sur la période. "Les acteurs du secteur le confirment : nous demeurons parmi les bons élèves, tant au niveau de nos engagements capacitaires que des délais de livraison", note Hervé Gabos, chef de projet client. Une réussite qui tient à trois facteurs.
 
1. Disposer de moyens suffisants
GEODIS Road Transport s'affranchit de la pénurie de moyens : outre ses capacités propres, le réseau mobilise tout au long de l'année des tractionnaires et des sous-traitants spécialisés. "Nous convenons d'un volume annuel avec chaque partenaire, qui s'engage en retour à absorber les pics d'activité", assure Hervé Gabos. La méthode permet de faire face aux variations dictées par la hausse des températures – au-delà de deux jours à plus de 32 °C, la grande distribution peut multiplier par trois ou quatre ses commandes quotidiennes.
 
2. Avoir une saison d’avance
Une saison chaude, ça s’anticipe ! Dès l'automne, sur la base de la saison chaude écoulée, les experts "boissons" de GEODIS Road Transport préparent, ligne par ligne, la montée en puissance de l'année suivante. Ainsi, ils planchent déjà sur l’année 2016 ! Objectif : un fonctionnement optimal dès le début de la période d'écrêtage, prévue au printemps prochain.
 
3. Une réactivité de tous les instants
Au centre de ce dispositif : quatre Key account managers (Kam) et vingt pilotes de flux. Les Kam spécialisés sur l'univers Boissons – Frédéric Rivière et Olivier Roy – sont en contact permanent avec les clients, d'un côté, et les sites Road Transport, de l'autre. Ils établissent le plan de production à partir des prévisions des clients, ajusté au mois, puis à la semaine à l'approche des pics. Les pilotes de flux allouent, quant à eux, les demandes de chargement aux équipes Road Transport, ainsi qu'aux autres transporteurs sous contrat avec le client. En cas d'urgence, ils recourent aux préchargements dans des remorques en débord chez les clients ou sollicitent la bourse de moyens interne. De quoi parer au moindre coup de chaud. Rendez-vous en 2016 !

Crédits photo: 

Pressmaster

Hervé Gabos, chef de projet client, GEODIS Road Transport :
"Les acteurs du secteur le confirment : nous demeurons parmi les bons élèves, tant au niveau de nos engagements capacitaires que des délais de livraison."

Rechercher