Chez Danone Eaux france

Deux ans après avoir réussi son passage au franco de port, Danone Eaux France a remis en compétition les deux contrats de pilotage de flux nés de cette mutation. Geodis BM a renouvelé le sien en créant la surprise… et obtenu tous les moyens d'améliorer encore la performance.

Danone Eaux France a remis en compétition au cours de l'été les deux contrats de pilotage de flux qu'elle avait signés, il y a deux ans, pour réussir son passage au franco de port. Geodis BM, qui gérait le plus important des deux, a renouvelé la confiance de la grande enseigne, en s'engageant sur les trois enjeux de ce nouveau concours : plus de productivité pour le chargeur, meilleur service pour ses clients et respect d'un certain nombre de critères du développement durable. Or, le challenge est de taille pour améliorer une qualité de service déjà élevée : 99 % des enlèvements assurés avant l’heure limite, plus de 98 % des livraisons effectuées dans la fourchette réglementaire, de… 60 minutes. "Le moyen de faire encore mieux, insistera Christophe Piaton, directeur du marché des biens de consommation de Geodis BM, c'était d'en faire encore plus, en nous impliquant nous-mêmes sur une part plus importante des opérations de transport, tout en préservant notre position de leader sur le pilotage." Plus la relation entre le pilotage et le transport est étroite, plus on optimise la productivité.

Pilotage ET transport
En fait, le schéma proposé répond aux nouvelles priorités du chargeur. Il prévoit une montée en puissance progressive de transporteurs premium, dont Geodis BM, qui prendra 20 % des expéditions dès 2009 pour atteindre l'objectif de 30 % en 2010.

"Nous pouvons ainsi mobiliser nos propres moyens pour optimiser les plans de transport et les tournées, souligne Christophe Piaton.Synergie de flux, réduction des kilomètres à vide et solutions multimodales sont les clés de ce plan de transport optimisé. En outre, nous animerons directement certains transporteurs du panel DEF à travers des comités de pilotage réguliers."

Enfin, Danone Eaux France, très impliqué dans le développement durable à travers la protection de ses impluviums et son choix d’organisation ferroviaire, exigeait une réponse ambitieuse de son partenaire sur ce thème. La proposition de Geodis BM comporte plusieurs engagements pour réduire les émissions de CO2 et autres polluants : test de camions hybrides ou fonctionnant au GNV, utilisation de véhicules Euro 5 et possible mise en place de solutions multimodales rail-route. "Danone Eaux France recherche ces solutions alternatives, ajoute Christophe Piaton. Par ailleurs, le rattachement du groupe Geodis à la SNCF aura été un élément important dans la prise de décision." Renforcé, le partenariat avec Danone Eaux France est ainsi prolongé jusqu'à fin 2010.

Dans l'immédiat, les équipes projets de Geodis BM œuvrent avec les équipes Danone Eaux France  à la mise en place de l'organisation de production qui devra être prête pour le 1er janvier.

 

 

De gauche à droite : Didier Durroux, dir. Marketing Geodis BM,
Hakim Gharbi, Purchasing Danone Eaux France, Christophe Piaton, dir. Marché des biens de consommation Geodis BM, Olivier Melot, DG Geodis BM, Jean-Yves Krummenacher, dir. Achats logistiques Danone Eaux France et Frédéric Darthout, dir. Logistique Danone Eaux France.

Rechercher

Derniers articles

Road Transport Allemagne
20.06.2019
Responsabilité sociétale des entreprises
20.06.2019