Depuis plus de dix ans, le groupe GEODIS s’est engagé dans une démarche de responsabilité sociétale visant une réduction de 30 % de son empreinte carbone d’ici à 2030. À travers cette démarche, partagée par de nombreux acteurs du monde du transport, c’est tout un secteur qui remet en question son approche du transport et de la logistique : diversification des modes de transport sur longue distance, massification des volumes, énergies alternatives… « Rendre la mobilité propre requiert de fédérer un écosystème autour de cet objectif commun. Chacun, dans cet écosystème doit prendre sa part de responsabilité et, dans un contexte où le prix des externalités sera inclus dans la chaîne de valeur et où les réglementations s’harmoniseront, les acteurs de la logistique joueront pleinement leur rôle », analyse Marie-Christine Lombard, CEO GEODIS, dans sa tribune Vers un futur décarboné publiée le 4 juin dernier. Pour GEODIS, cette démarche s’est déjà traduite en actions qui lui ont valu d’être évaluée parmi les 12 % des entreprises les plus performantes en matière de gestion environnementale par l’organisation internationale CDP (ex. Carbone Disclosure Project). Lire la tribune.

 

Rechercher