Road Transport

S’appuyant sur une reconfiguration des marchés après la crise sanitaire, Road Transport met le cap vers plus de sécurité et plus de collaboratif !

Certains secteurs importants comme la sidérurgie étaient déjà dans un contexte difficile avant le coronavirus : le marché du transport européen commençait à pâtir des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Puis la crise sanitaire est intervenue. Au pic de la pandémie en Europe, le secteur de l’automobile, entre autres, a vu la fermeture des principaux sites de production des manufacturiers puis des équipementiers avec une réduction significative des volumes transportés, notamment au départ des zones Nord et Est-Europe.

Pour sa part, le marché des biens de consommation (surtout alimentaire) est resté moteur pendant la période de confinement, avec une tension sur les prix et les délais de livraison. « Dans un second temps, l’écho d’un marché surcapacitaire a vu les prix partir à la baisse quand le fait majeur reste la désorganisation des plans de transport. Déstructurés, ceux-ci doivent se reconstruire pour retrouver les équilibres flux/contre-flux essentiels à la bonne marche de l’activité. Dans l’intervalle, agilité et flexibilité permettent de répondre à une demande de capacités très versatile. Les niveaux tarifaires doivent s’adapter mais avant tout garantir le moyen et la qualité du service », analyse Christophe Piaton, directeur Comptes Clés Road Transport.

« Dans ce contexte incertain, nous avons entrepris de renforcer le dialogue avec nos clients afin de mettre nos objectifs en commun, gagner en visibilité et mieux les accompagner, poursuit le directeur Comptes Clés. Dans ce cadre plus collaboratif, nous pouvons ensemble repenser nos modèles économiques en vue de satisfaire au plus près les nouvelles attentes clients-consommateurs. »

Des objectifs communs, mais lesquels ?​

« L’objectif numéro un est de sécuriser les personnes, depuis nos collaborateurs jusqu’aux clients de nos clients, avec une vigilance maintenue sur le respect des gestes barrières et des règles sanitaires ». Cette priorité a un coût, mais elle reste incontournable pour Road Transport comme pour ses clients.

Répondre à la montée des exigences en matière de développement durable est un autre enjeu du marché, que le transporteur a inscrit de longue date au cœur de son expertise. La poussée des énergies vertes dans le parc véhicules, la réduction des kilomètres à vide, le report modal de la route vers le rail ou encore l’encouragement à l’éco-conduite sont autant de leviers d’investissements humains et matériels en cours pour Road Transport.

Au sortir de la crise sanitaire du Covid-19, la stratégie commerciale de Road Transport se recentre plus que jamais sur la qualité de service et la satisfaction du client. « En dépit du manque de visibilité sur l’avenir et des incertitudes qui pèsent sur le retour des volumes, nos clients doivent être rassurés par la mise à disposition de tous nos moyens et de tout notre savoir-faire à des prix acceptables pour tous. »

Crédits photo: 

(c) Natural Lion

Rechercher