Le Brexit entérine de fait le retour des procédures douanières comme pour n'importe quel autre pays extra-européen.
Le Brexit entérine de fait le retour des procédures douanières comme pour n'importe quel autre pays extra-européen.
Tendances

Quand un service Achats choisit une prestation de transport sur le seul critère du prix, il se prive d'une autre source d'économie, plus significative encore… Une interview de Patrick Bourreau, directeur du pôle Proximité GEODIS Road Transport.

Qu'est-ce qui conditionne, chez un chargeur, le choix d'une prestation de transport ?
Patrick Bourreau :
Le prix reste la préoccupation majeure, c'est légitime. Mais opter pour le prix le plus bas n'offre pas la garantie d'obtenir l'économie la plus forte. Derrière l'aubaine immédiate du low cost, la prestation n'apporte aucune perspective d'amélioration, faute d'un accompagnement adapté sur la durée. Un service Achats qui choisit donc le prix pour le prix s'expose, d'une part, à un risque capacitaire – l'affrètement démontre ses limites en période de tension du marché –, et se prive, d'autre part, de gains potentiels. Le critère de la compétitivité a davantage de sens.

En quoi l'offre de Road Transport se démarque-t-elle sur ce point?
PB : À la différence des prestataires qui recourent exclusivement à de l'affrètement – donc qui achètent eux-mêmes "du prix" –, nous sécurisons le mix de production, avec du parc propre notamment, et incluons des compétences à valeur ajoutée : ingénierie de tournées, pilotage de flux physiques, informatiques et administratifs, etc. Le client s'inscrit de fait dans une démarche d'amélioration continue : nous supervisons son organisation comme on le ferait pour la nôtre, et nous contractualisons avec lui les gains de productivité.

Quels leviers actionnez-vous pour faire réaliser des économies à vos clients ?
PB : L'optimisation des tournées est l'un des points forts de Road Transport. Les clients apprécient par ailleurs la créativité dont nous faisons preuve pour fluidifier leur supply chain. À l'image des stocks roulants mis en place pour plusieurs distributeurs de boissons : l'affectation de la marchandise se fait pendant son transport, ce qui permet de l'expédier en sortie de production et de réduire les coûts liés à son immobilisation. On sait également auditer l'organisation des entrepôts et analyser la cohérence entre flux de production et de distribution, deux leviers d'économies importants. Enfin, pour tout contrat de location, nous proposons le matériel le plus adapté aux contraintes techniques et économiques du client.

Y a-t-il des profils d'entreprise plus à même d'exploiter le potentiel de vos offres ?
PB : Plus le nombre de flux est important, plus notre travail est efficace. Pour autant, on ne s'adresse pas uniquement à de "gros" clients. Les entreprises de moindre taille bénéficient de l'effet de volume que nous leur apportons grâce aux milliers de plans de transport que nous gérons : en nous choisissant, elles rejoignent une plateforme communautaire de plans de transport et profitent de nos expériences en gestion de flux.

Plus d'information : patrick.bourreau[at]geodis.com

Antoine Régis, manager truc truc:
"C'était vraiment très intéressant"

 

Rechercher